Espace membre

Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale

> Accueil > Thèmes > PAUVRETE : Conditions de vie, Mesure de la pauvreté, Politiques publiques, Populations > POPULATIONS : Enfants et jeunes (dont issus de l’aide sociale à l’enfance), Personnes handicapées, Familles, Femmes, Personnes sans-domicile, "Publics invisibles", Migrants et gens du voyage, Retraités et personnes âgées > Retraités et personnes âgées > IAU-IDF – Vieillissement et inégalités : les disparités traversent les âges

IAU-IDF – Vieillissement et inégalités : les disparités traversent les âges

Imprimer cette page

[6 février 2018]

Dans le rapport Vieillissement et inégalités : les disparités traversent les âges paru le 1er février 2018, l’IAU-IDF projette la fin d’un « âge d’or » quant à la situation des populations retraitées franciliennes.

La formule de l’« âge d’or » est cependant à relativiser, précisent les auteurs, du fait des inégalités en présence : en effet, si la situation globale des ménages retraités s’est fortement améliorée depuis quarante ans et si les séniors franciliens font partie des Français les plus aisés, des inégalités de revenu et, surtout, de patrimoine sont à prendre en compte. En grande couronne, les séniors apparaissent plus aisés, notamment les générations ayant porté le mouvement d’accession à la propriété dans le périurbain. Mais dans les territoires les plus pauvres de l’agglomération parisienne, les ménages arrivant à la retraite sont moins aisés que leurs aînés.

Or, avec l’instabilité des unions, les conséquences de périodes économiques difficiles ou encore l’équilibre problématique du système des retraites en raison de l’avancée en âge des générations du baby-boom, le rapport annonce que la tendance devrait se stabiliser voire fléchir, avec comme manifestations un tassement relatif des ressources des retraités ainsi qu’une accentuation des inégalités déjà existantes.

Dans ce contexte, pour l’IAU-IDF, le logement social jouera un rôle primordial dans l’accueil des retraités les plus modestes. Si en 2013, le parc social accueille 47 % des ménages séniors pauvres, il pourrait en accueillir une part croissante dans les prochaines années, et notamment des propriétaires pauvres. D’après les analyses, un tiers d’entre eux sont ainsi susceptibles de vendre leur logement et entrer dans le parc social.

Consulter le rapport Vieillissement et inégalités sur le site de l’IAU-IDF

Référence bibliographique :
SAGOT Mariette, GOUIN Mathieu, Vieillissement et inégalités : les disparités traversent les âges, IAU îdF, 2018, 38 p.

Mentions légales  ¦   ¦  Plan du site  ¦