Espace membre

Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale

Observatoire National de la Pauvreté et de l'Exclusion Sociale

> Accueil > Thèmes > DROITS FONDAMENTAUX : Education, Emploi, Logement, Santé, Non-recours, Inégalités > Santé

Santé

Sont présentés dans cette rubrique les travaux qui croisent les problématiques de pauvreté et de santé

La CMU-C et l’ACS réduisent les inégalités en soutenant le pouvoir d’achat des plus modestes - Antoine Sireyjol

[27 octobre 2016] En 2014, 5,5 millions de personnes sont bénéficiaires de la CMU-C ou de l’ACS en France métropolitaine. Ces deux dispositifs, qui représentent 9 % des revenus des bénéficiaires ayant les niveaux de vie les plus faibles, réduisent les inégalités de manière significative, mais cet effet pourrait être amplifié si toutes les personnes éligibles y avaient recours.
Lire la suite

"Les précarités s’aggravent et doivent être traitées sans exclusive"

[28 octobre 2015] Rapport 2015 de l’Observatoire de l’accès aux droits et aux soins de Médecins du Monde
La mission France de Médecins du Monde publie sons nouveau rapport. Basé sur les 40 000 consultations médicales réalisées dans les 20 Centres d’accueil de soins et d’orientation en 2014, il témoigne cette année encore des difficultés persistantes rencontrées par les personnes en situation de précarité pour se faire soigner.
Lire la suite

Le recours aux soins des sans-domicile : neuf sur dix ont consulté un médecin en 2012

[7 septembre 2015] En 2012, près de neuf sans-domicile sur dix ont consulté un médecin au cours des douze derniers mois, selon une études de la DREES. Au sein de cette population, les femmes et les personnes de moins de 60 ans se rendent plus fréquemment chez le généraliste ou le spécialiste.
Un sans-domicile sur dix déclare ne bénéficier d’aucune couverture maladie et un sur quatre d’aucune complémentaire santé. Mais ce constat masque des situations contrastées.
Lire la suite

Problèmes dentaires, tabac, dépression : la santé précaire des sans-domicile

[7 septembre 2015] Selon une étude de la DREES, les personnes sans domicile se déclarent moins fréquemment en bonne santé que l’ensemble de la population, bien qu’elles soient en moyenne plus jeunes.
Les femmes sans domicile de 60 ans ou plus sont particulièrement concernées par ces problèmes de santé. Seules 10 % d’entre elles s’estiment en « bonne santé », contre la moitié des femmes de cette tranche d’âge dans l’ensemble de la population. Pour les hommes sans domicile de plus de 60 ans, cette part s’élève à 47 %.
Lire la suite

État de santé de la population en France

[13 février 2015] Les Français en bonne santé, mais des disparités territoriales, sociales et de genre perdurent
La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie la 6e édition du rapport sur l’État de santé de la population en France.
Lire le rapport

"Le baromètre de la précarité révèle une accentuation de la pauvreté et des inégalités de santé majeures"

[28 octobre 2014] Rapport 2014 de l’Observatoire de l’accès aux droits et aux soins des plus démunis en France
Deux ans après l’adoption du plan quinquennal de lutte contre la pauvreté, quelques rares avancées tardent à se concrétiser et restent insuffisantes eu égard aux enjeux actuels de la précarité.
L’engagement sur la fin de la gestion au thermomètre de l’hébergement n’est toujours pas tenu. « La préparation de la loi de santé publique doit être l’occasion de réaffirmer les principes d’un système de santé vraiment solidaire, en particulier la lutte contre les inégalités de santé, et de les mettre en œuvre »,souligne le Dr Thierry Brigaud, président de Médecins du Monde.
[Lire la suite->

Baromètre 2013 de l’Observatoire de l’accès aux soins de Médecins du Monde : quelle alternance politique pour les plus précaires ?

[29 octobre 2013] Médecins du Monde
Lire le rapport

Autres études sur la santé

[21 octobre 2013]

Contraception et prévention des cancers féminins chez les femmes en situation de précarité en France

[31 mars 2013] Etude de Médecins du Monde
Lire le rapport

Rapport 2011 de l’Observatoire de l’accès aux soins de la Mission France de Médecins du Monde

[30 octobre 2012] Lire le rapport

L’espérance de vie s’accroît, les inégalités sociales face à la mort demeurent

[7 novembre 2011] En un quart de siècle, les hommes de 35 ans ont gagné cinq années d’espérance de vie et les femmes quatre années et demie. Toutes les catégories sociales ont profité de ce progrès, même si les écarts entre les cadres et les ouvriers se sont maintenus. Les hommes cadres vivent en moyenne 6,3 ans de plus que les hommes ouvriers, dans les conditions de mortalité de 2000-2008. Chez les femmes, les inégalités sociales sont moins marquées, seuls 3,0 ans séparent les cadres et les ouvrières.

Rapport 2010 de l’Observatoire de l’accès aux soins de Médecins du Monde

[20 octobre 2011] Lire le rapport

Fin de vie et maladie grave chez les personnes en grande précarité

[28 juin 2011] Dans le cadre du programme « Soigner, soulager, accompagner », la Fondation de France a souhaité initier depuis fin 2008 une réflexion sur les personnes sans domicile fixe. Cette réflexion a abouti au double constat que les conditions de vie de personnes en situation de grande précarité sont des facteurs de très grande vulnérabilité lorsqu’elles sont atteintes d’une maladie grave ou en fin de vie et que très peu d’actions étaient mises en oeuvre pour soutenir ces personnes et les équipes médicosociales qui les accompagnent.

Les personnes recourant aux 21 centres de santé de l’étude Epidaure-CDS sont-elles plus précaires ?

[25 mai 2011] Le projet exploratoire Epidaure-CDS vise à analyser la spécificité de 21 centres de santé (CDS) polyvalents, principalement municipaux, dans l’offre de soins et à évaluer leur rôle dans la réduction des inégalités de santé, notamment dans l’accès aux soins primaires.

Rapport 2009 de Médecins du Monde sur l’accès aux soins des plus démunis

[24 octobre 2010] Lire le rapport

Enquête sur la santé et la protection sociale 2008

[19 juin 2010] L’Enquête santé protection sociale (ESPS) est une enquête par sondage en population générale réalisée depuis 1988 par l’Irdes. Elle se caractérise par une périodicité courte : annuelle de 1988 à 1997, elle est devenue bisannuelle depuis par le lien effectué avec les données de consommation de soins de la Sécurité sociale et enfin par sa dimension de Panel : chaque individu est contacté tous les quatre ans.

Le refus de soins à l’égard des bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire à Paris en 2009

[24 juillet 2009] Une étude par testing auprès d’un échantillon représentatif de médecins (omnipraticiens, gynécologues, ophtalmologues, radiologues) et de dentistes parisiens
Cette étude répond à la demande du fonds de financement de la protection complémentaire de la couverture universelle du risque maladie (fonds CMU). Il s’agit tout d’abord de produire de nouvelles connaissances concernant le refus de soins à l’égard des bénéficiaires de la CMU complémentaire (CMUC) dans le cadre du 4ème rapport d’évaluation de la loi créant la CMU.

La santé des plus pauvres

[24 octobre 2007] Les personnes aux revenus les plus faibles se perçoivent en moins bonne santé que le reste de la population. Si elles déclarent moins fréquemment certaines maladies courantes, comme celles des yeux, elles sont en revanche plus nombreuses, adultes comme enfants, à souffrir de certaines pathologies comme les maladies de l’appareil digestif.

La santé des ménages pauvres en Provence-Alpes-Côte d’Azur

[29 octobre 2006] En matière de santé, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur se distingue très peu de l’ensemble de la France. L’état de santé déclaré ne semble pas lié au niveau de revenu, en région comme en France, sauf pour quelques maladies spécifiques : les troubles mentaux et du comportement (notamment la dépression) et les maladies de l’appareil digestif. Cependant les personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté, quand elles sont malades, déclarent plus souvent souffrir de plusieurs maladies que les populations plus favorisées.

L’alcoolisation des personnes sans domicile : remise en cause d’un stéréotype

[7 octobre 2006] À partir de quelques questions, l’enquête auprès des personnes fréquentant les services d’hébergement ou les distributions de repas chauds offre un regard sur les niveaux d’alcoolisation des différentes catégories de personnes sans domicile qui ont recours à ces services. Cet effort de quantification permet de mettre en évidence la diversité des pratiques au sein de cette population. Des distinctions nettes apparaissent suivant le type d’hébergement et de ressources, mais aussi suivant l’âge, le sexe et la nationalité des répondants.

La santé des sans-domicile usagers des services d’aide

[7 avril 2006] En 2001, 16% des sans-domicile usagers des services d’aide s’estiment en mauvaise santé, contre 3% de la population ayant un logement personnel. Les conditions de vie difficiles, le stress, une mauvaise alimentation fragilisent cette population et augmentent les risques d’être malade.

Mentions légales  ¦  Fil RSS  ¦  Plan du site  ¦  Twitter